Ls fondements de la médecine traditionnelle chinoise

Vivez votre vie

Votre Vie dépend de Vos choix

La médecine traditionnelle chinoise

La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) est plus qu’une médecine c’est une philosophie.

Une philosophie de santé et une médecine qui enseigne le bien-être. La MTC est associée à trois grands courants de pensée, qui ont construit les fondements de celle-ci. Elle est donc associée à la pensée.

«Là où la pensée va, le qi / l’énergie va.»

I- Les courants de pensée :

Le confucianisme : Confucius, qui a vécu au VIème siècle avant J.C., a écrits de nombreux ouvrages. Il a développé un certain nombre de sagesse sur 4 vertus, dont le pardon et le lâcher-prise.

Le bouddhisme : Buddha a vécu en 600 av. J.C. Le bouddhisme s’est développé en 65 ap. J.C. Il prône la notion d’éveil de l’être. Pour eux, on a tout en nous une lutte permanente contre nous-même qui, pour eux, nous rend malheureux. Cette lutte qui est quotidienne à cause de notre égo. Par notre culture, notre éducation, on a des idées, des habitudes, des modes de pensée qui nous conduisent vers quelque chose alors que naturellement, si on se connaissait mieux on irait vers autre chose.

« Connais toi toi-même et tu connaitras le dieu qui est en toi. »

Lao Tseu

Le taoïsme : Le premier à avoir développé ce courant de pensée est Lao Tseu (VI-V av. J.C.) qui a écrit le Tao De Jing, ouvrage fondamental. C’est la voie, un chemin d’évolution, de transformation. L’idée globale est qu’on n’est pas sur terre, vivant pour repartir dans le même état dans lequel on est arrivé. On a un chemin d’évolution, on est là pour comprendre un certain nombre de choses et peut-être nourrir l’univers avec cette compréhension. Si on considère que l’univers est amour, on est dans la philosophie christique. On va essayer de développer de l’amour pour en nourrir l’univers et le dieu créateur…
L’idée dans le taoïsme est donc que l’on est dans cette évolution, cette compréhension des choses et que toute notre vie n’est qu’une évolution.

II- Vision de l’être humain et de son environnement :

Pour les médecins chinois, l’être humain est en communion avec la nature ; cela signifie qu’il a en lui toute la nature. Donc il est très sensible aux saisons, aux climats… Nous pouvons avoir du vent en nous ou du chaud, voire de l’humidité.
Donc l’être humain a des climats en lui, il est comme la nature. Pour les Chinois, l’être humain est entre le ciel et la terre. Il est cette conscience qui vient de l’union du ciel et de la terre. Ce qui est très important car les cycles de l’être humain sont les mêmes que ceux de la nature : un cycle pour la naissance, un pour la germination... idem pour l’être humain.

communion avec la nature

III- L’être humain et son corps en MTC :

Les chinois ont compris, il y a des millénaires que l’on avait une circulation dans le corps de quelque chose qui n’était pas de l’influx nerveux, qui n’était pas du sang ; mais autre chose qu’ils ont appelé l’énergie : le Qi.

Les méridiens en médecine chinoise

Il est transporté par les méridiens, il circule dans le corps et ce Qi passe par tous les méridiens du corps. On a essentiellement 12 méridiens principaux, de tailles différentes ; et associé à un organe. Comment les ont-ils découvert ? C’est en se mettant en communion avec leur propre corps, par la méditation, que les vieux maître taoïstes ont pu suivre leur énergie et théoriser tout ça, et ainsi construit les bases fondamentales de la MTC.
Sur ces méridiens, se trouvent ce que l’on appelle des points d’acupuncture, qui se trouvent à des endroits précis.

La MTC est une médecine de prévention, on va chercher la cause de la pathologie, quelle qu’elle soit. Elle est aussi curative mais le but est de maintenir l’équilibre en Yin et Yang afin de rester en bonne santé. Une bonne séance de MTC consiste donc en une réharmonisation des organes avant que les déséquilibres et donc les pathologies s’installent, grâce à divers outils.

IV- Les outils :

Acupuncture : C’est l’utilisation des aiguilles pour stimuler des points de méridiens pour soit travailler sur ceux-ci soit directement sur les organes. On comprend dans cette section aussi la digitopression ou digitopuncture : c’est la stimulation manuel (avec les doigts) des points.

Pharmacopée : C’est l’utilisation des 3 règnes (animal, végétal et miniral) pour rétablir l’équilibre dans le corps de la personne.

Qi gong : On est acteur de sa santé par des mouvements et méditations. On apprend le lâcher prise, à écouter son corps, à envoyer l’énergie dans son corps par la visualisation…

« là où la pensée va, le qi va. »

Gua sha : qui signifie « gratter la peau ». Avec le guasha (outil en corne, ou cuillère en porcelaine ou autre), on va frotter un méridien. Ainsi, on va faire circuler par un mouvement sur les méridiens.

La diététique : on associe 2 choses : l’hygiène de vie et diététique. Le bien-être, c’est se sentir bien. La mauvaise hygiène de vie va perturber les fonctions des organes et bien d’autres choses comme le sommeil. La sagesse, c’est aussi d’apprendre à manger les bons aliments, à la bonne heure.

La psychothérapie Xin lin : L’écoute du patient est important sachant qu’aujourd’hui il y a peu d’endroit où ils peuvent exprimés leurs divers problèmes et avoir une écoute suffisante. L’essentiel de nos pathologies viennent de notre cerveau qui est déranger par nos émotions qui peuvent déclencher de nombreuses pathologies. La psychothérapie à la chinoise, c’est aller chercher l’émotion qui risque d’aller rompre l’harmonie des organes : la colère, la tristesse, les peurs… Avec comme outil le pardon et le lâcher prise.

TuiNa/massages : Le Tuina est un massage thérapeutique.

Ventouses : Les ventouses aussi bien pour des douleurs mais aussi sur la beauté : le lifting, l’amincissement… Elles permettent la remise en circulation de l’énergie et d’évacuer les aspects climatiques.

Ventouses médecine chinoise

Moxibustion : La moxibustion est associée aux ventouses. C’est un bâton d’armoise qui monte en température assez élevée. On va l’approcher de la zone pour lever le froid et la stagnation d’énergie qui en découle.

moxibustion médecine chinoise

Trouvez un thérapeute en médecine traditionnelle chinoise proche de chez vous !

J'y vais